Le grand A de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer

Jean-Luc Loyer et Xavier Bétaucourt sont tous les deux des enfants du Nord-Pas de Calais, de cette région fière de ses racines et de son passé minier, de cette terre qui accueillait avec ferveur pendant les années 50 ces Polonais et ces Italiens, venus pour travailler dans les mines de charbon. Après une enfance dans les années 60, tandis que le chômage augmentait autant que les mines fermaient, ils ont assisté, témoins de leur époque, à la construction et à l’ouverture du magasin Auchan, en 1972, le plus grand hypermarché de France, connu sous le diminutif de Grand A. C’est l’histoire de cette ouverture qu’ils s’attachent à raconter dans une bande-dessinée parue chez Futuropolis.

Nous sommes en 1972, à l’école Jules-Michelet d’Hénin-Beaumont. Une classe ne prête pas attention à son professeur, les élèves se parlent entre eux pour savoir qui ira à cette fameuse inauguration, de ce grand A qui va chambouler le quotidien des habitants de la région, leur présentant une nouvelle forme de consommation qui se veut plus moderne et plus pratique et qui « vous offre des tas de sacs en plastique » à la fin de vos achats. « C’est la classe ! » s’exprime cette mère de famille [page 11].

L’essor des centres commerciaux a clairement changé notre manière de consommer : une fois franchies les portes automatiques, nous entrons dans un palais de la tentation, codifié à l’extrême pour permettre d’attraper les chalands et les badauds. Devenus des poumons économiques et pourvoyeurs d’emplois, installés en majorité en périphéries des villes, ils ne sont pas sans incidence sur ces dernières. Et une fois le temps des illusions passé, que reste-t-il ?

 

81H5w1-0xSL
Le grand A de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer

 

C’est à quoi s’attachent à répondre les auteurs en décortiquant de manière claire et synthétique le fonctionnement d’un hypermarché, de son réapprovisionnement en passant par des centrales d’achats jusqu’à la promotion de l’enseigne et des différentes promotions dont le but est avant tout d’attirer la clientèle. Jean-Luc Loyer et Xavier Bétaucourt ont alors pu entrer dans les coulisses du grand A et ont pu assister à des réunions d’équipes et interroger ses employés mais aussi la clientèle pour qui le lieu est devenu une sorte de repère.

Pour mener leur projet éditorial à bout, les auteurs ont pu mener une incroyable enquête quasi sociologique en allant interroger les habitants d’Hénin-Beaumont, les commerçants du centre-ville qui doivent lutter pour éviter l’asphyxie ainsi que les fournisseurs, pris au piège par l’offre et la demande et cette volonté de l’hypermarché de pouvoir faire le plus de marge possible sur les produits. Non sans humour et loin de porter leur enquête à charge, les auteurs cherchent à dresser un portrait des plus fidèles de la réalité, en présentant des individus gagnés par le fatalisme et l’excès, obsédés par une envie de consommer toujours plus.

En alternant l’exploration du grand A et des flashbacks sur son ouverture et son développement, ils restituent l’évolution des mentalités d’une région, sans oublier le contexte politique qui entoure le centre commercial de Noyelles-Godault et la présence du Front National dans la région. Une annexe permet de développer certains points du récit en présentant des chiffres et des informations particulièrement intéressants. À noter un fabuleux travail sur les couleurs de Jean-Luc Loyer qui vise à faire ressortir des cases les différents intervenants, faisant du Grand A une bande-dessinée particulièrement documentée et présentant un portrait brut d’une population revenue de son enchantement.

 

Le Grand A de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer, éditions Futuropolis, 2016, 136 pages, 20 euros.

Publicités

Une réflexion sur “Le grand A de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer

  1. Ping : Bilan de février 2016 – une pause littéraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s