Elle est pas belle, la vie ? de Kurt Vonnegut

Auteur-phare de la contre-culture américaine des années 60 et 70 et dont l’œuvre, oscillant de la satire à la science-fiction, est avant tout représentée par son roman Abattoir 5, Kurt Vonnegut (1922 – 2007) a connu l’horreur de la guerre dans les camps de prisonniers allemands, à Dresde, assistant au bombardement de la ville par les Alliés (plus d’un tiers de la ville fut détruite et les décombres furent immortalisées par les photographies de Richard Peter). De cette expérience, Kurt Vonnegut en tirera un grand sens de l’autodérision qui alimentera ses réflexions et son œuvre, comme en témoigne ce recueil de discours, réunis sous le titre Elle est pas belle, la vie ?, paru aux éditions du Livre de Poche.

 

41FrkMVj90L
Elle est pas belle, la vie ? de Kurt Vonnegut

 

Il faut savoir que Kurt Vonnegut n’était pas qu’un excellent romancier, c’était aussi un orateur hors pair et très demandé pour discourir lors des cérémonies de remise de diplômes. Neuf de ses discours sont réunis pour la première fois, à titre posthumes, dans un unique volume dont la parution en format poche vient de voir le jour. Avec un titre qui sonne comme un mantra de développement personnel et un sous-titre humoristique concernant le vieux schnock qui donne des conseils à de jeunes cons, le lecteur entre de plain-pied dans l’univers de Vonnegut, où le sérieux n’est jamais exempt d’humour, le tout avec une simplicité à même de toucher un large public.

À travers ses neuf discours prononcés entre 1978 et 2004, Vonnegut n’hésite pas à pointer du doigt les dérives de la société, de plus en plus obnubilée par les écrans de télévisions et les ordinateurs et qui relègue la lecture et la réflexion à un second pan. Il souligne alors une perte de l’identité des jeunes, se conformant à la norme établie par la société, dont le comportement est dicté par le gouvernement et les différentes Églises qui quadrillent les États-Unis. Cette perte de repère, Vonnegut la combat, en répétant inlassablement à travers ses discours, dont le propos vise à ne jamais oublier l’endroit d’où l’on vient, à faire preuve d’objectivité et à apprécier la vie telle qu’elle est. Soulignant le rôle prééminent des professeurs sur la vie des jeunes adultes, Kurt Vonnegut s’adresse alors autant aux diplômés qu’au corps enseignant, à qui il revient le devoir d’incarner le rôle de mentor, un peu à l’image du personnage de John Keating dans Le Cercle des poètes disparus.

Mais ces discours sont aussi l’occasion pour Kurt Vonnegut de jouer avec son public, d’interagir avec ces jeunes gens qui attendent leur diplôme. Cette cérémonie, typiquement américaine, est incontournable et en fait un rite initiatique permettant alors l’entrée dans l’âge adulte et aux responsabilités qui en incombe le rôle. Vonnegut transmet alors un conseil précieux, celui de s’arrêter et d’observer la vie, de remarquer le bonheur qui nous entoure pour enfin dire ce que lui disait son oncle : « Elle est pas belle, la vie ? ».

Fascinants, ces discours montrent un autre visage de Kurt Vonnegut, un visage purement humaniste tant l’auteur semble être passionné par cette jeunesse qui franchit un palier dans son existence. Délaissant la science-fiction qui le rendra célèbre, Vonnegut remet alors, le temps d’un discours, les pieds sur terre et salue la beauté de la vie et la générosité du savoir, sans jamais dénigrer gratuitement autrui, faisant de ces « conseils » une belle leçon de vie.

 

Elle est pas belle, la vie ? (If this isn’t nice, what is ?) de Kurt Vonnegut, traduit de l’anglais (États-Unis) par Guillaume-Jean Milan, éditions Le Livre de Poche, 2016, 160 pages, 6,10 euros.

Publicités

Une réflexion sur “Elle est pas belle, la vie ? de Kurt Vonnegut

  1. Ping : Bilan de mars 2016 – une pause littéraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s