Rudik, l’autre Noureev de Philippe Grimbert

Psychologue de profession, venu à la littérature en 2001 avec son premier roman La Petite robe de Paul, Philippe Grimbert a connu le succès commercial en 2004, avec son roman Un secret, roman semi-autobiographique et dans lequel la littérature trouve son aspect cathartique. Son dernier ouvrage, Rudik, l’autre Noureev, qui paraît aux éditions Le Livre de Poche, entraîne une fois de plus le lecteur aux confins de la psychanalyse pour tenter d’expliquer cette fascination qu’exercent ces icônes sacrées.

Paris, fin des années 80. Tristan Feller est un psychanalyste accompli, recevant dans son cabinet le Tout-Paris. Il applique à la lettre la déontologie de sa profession, il évite de se projeter dans les confessions de ses patients pour être le plus neutre possible dans son analyse. En décembre 1987, il reçoit un étrange coup de téléphone d’une certaine Livia F. qui demande à prendre un rendez-vous pour Rudolf Noureev, sublime danseur russe et directeur du Ballet de l’Opéra de Paris depuis 1983. Ne faisant pas de différences entre ses patients, Tristan Feller décide de le traiter comme un autre. Après un premier rendez-vous manqué, Noureev se présente à une nouvelle séance où il ne prononcera qu’un seul mot en russe. Ce sera le début d’une série de rendez-vous qui permettront au chorégraphe de s’ouvrir et d’entrevoir, derrière le mythe, l’individu sans fard.

 

9782253087298-001-T
Rudik, l’autre Noureev de Philippe Grimbert

 

Car, derrière Rudolf Noureev, tente de survivre le petit Rudik, ce fils d’un instructeur militaire toujours absent et occupé à faire la guerre et de cette mère courageuse, élevant la progéniture de ce mari violent et dont Rudolf porte les marques sur le visage. Il embrase la carrière de danseur, à l’encontre de son père qui l’imaginait suivre ses pas. Solitaire, il cache ses faiblesses et ses blessures derrière une excentricité et son acharnement à travailler mais il n’en demeure pas moins abattu de remords face à cette mère mourante qui ne reconnaît pas ce fils qui avait abandonné sa patrie pour s’enfuir à l’Ouest et faire une demande d’asile à la France. Rudolf le virtuose, qui présente cette rudesse caractéristique des Russes et qui embrase la grâce avec une technique exemplaire lorsqu’il danse, peine à faire taire le petit Rudik, sombrant dans la dépression.

À patient extraordinaire, méthodes extraordinaires : loin d’une psychanalyse normale Tristan Feller succombe, en quelque sorte, à cette aura qui entoure Noureev, littéralement magnétique. Mais Tristan Feller n’en demeure pas moins un double de l’auteur lui-même. Philippe Grimbert, qui a fréquenté le danseur à plusieurs reprises dans les années 80, n’obtenant de sa part que de rares mots, décrit une relation fantasmée entre le psychanalyste et son patient, un véritable transfert freudien que le docteur Feller identifie lui-même, conscient de ce qui se passe.

Rudik, l’autre Noureev est un ouvrage dans lequel son auteur exprime sa fascination, qui se révèle être contagieuse, pour le chorégraphe. En effet, Philippe Grimbert fait virevolter le lecteur dans l’intimité de cette personnalité russe, ses failles et ses faiblesses le rendent attachant et permettent de dresser un véritable portrait du danseur. L’écriture de Grimbert se drape alors d’un voile pudique qui permet toutefois aux émotions d’en découler pour se révéler être une lecture bouleversante.

 

Rudik, l’autre Noureev de Philippe Grimbert, éditions Le Livre de Poche, 2016, 192 pages, 6,30 euros.

 

Publicités

Une réflexion sur “Rudik, l’autre Noureev de Philippe Grimbert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s