[JEU-CONCOURS] à l’occasion du Forum Fnac Livres

Un peu plus d’un an d’existence, des débuts difficiles et une année 2016 plus qu’excellente pour le moment. Voici comment je pourrais décrire la vie du blog, de son ouverture, en juin 2015, jusqu’à maintenant.

La première partie de l’année 2016 fut néanmoins particulièrement intéressante, notamment avec ma participation en tant que juré du prix du roman Fnac. Deux grosses enveloppes m’ont été envoyées, me permettant de découvrir les premiers titres de cette rentrée littéraire. Des ouvrages tous plus intéressants les uns que les autres, dont je reparlerais sur le blog.

 

titre-forum-fnac-livre

 

Ce qui est beaucoup plus intéressant concerne la prolongation de l’aventure pour certains jurés, dont moi-même. Une prolongation qui prendra fin avec la première édition du Forum Fnac Livres, où nous saurons enfin le lauréat du prix, parmi ces six finalistes,lors de la soirée d’inauguration au Carreau du Temple, ce jeudi 1er septembre :

  • Désorienale de Negar Djavadi, aux éditions Liana Levi
  • Petit pays de Gaël Faye, aux éditions Grasset
  • Le bal mécanique de Yannick Grannec, aux éditions Anne Carrière
  • Au commencement du 7e jour de Luc Lang, aux éditions Stock
  • L’archipel d’une autre vie d’Andrei Makine, aux éditions du Seuil
  • Continuer de Laurent Mauvignier, aux éditions de Minuit

 

Et, pour couronner à la fois l’évènement et le lauréat, la remise du prix se fera par l’excellent Jonathan Franzen, l’auteur des Corrections et de Freedom, invité d’honneur de cette première édition du Forum Fnac Livres.

 

FNAC-LIVRES-franzen-desktop

 

Mais le Forum Fnac Livres ne sera pas que la découverte du lauréat du prix du roman Fnac. Ce sera l’occasion d’une rencontre conviviale entre les lecteurs et les auteurs, se déroulant du 2 au 4 septembre au Carreau du Temple, à Paris. Entièrement gratuit et ouvert à tous, entre stands de dédicaces et discussions ouvertes, quatre ballades littéraires seront organisées, en partenariat avec la RATP, à bord d’un bus des années 30 et en compagnie d’auteurs comme l’émouvant Sorj Chalandon, Benoît Duteurtre ou encore Olivier Bourdeaut.

Pour l’occasion, et en partenariat avec la Fnac, je vous propose le premier jeu-concours de l’existence du blog, vous permettant de remporter un exemplaire du dernier roman de Jonathan Franzen, Purity, paru aux éditions de l’Olivier.

 

111260_couverture_Hres_0

 

 

Purity, alias Pip, est une jeune Américaine qui vit dans un squat à Oakland, en Californie. Elle ignore qui est son père. Comme beaucoup de filles de son âge, elle se demande ce qu’elle va bien pouvoir faire de son existence. Et elle n’a pas un sou. Est-ce un hasard si quelqu’un la met en rapport avec Andreas Wolf, un hacker réfugié en Bolivie qui lui propose un job dans son O.N.G., le Sunlight Project ?

Tandis qu’ils se rapprochent l’un de l’autre et que leur relation devient de plus en plus troublante, Andreas avoue à Pip son secret. Mais dit-il toute la vérité ?
Dans un récit époustouflant de virtuosité, Jonathan Franzen plonge dans le passé d’Andreas Wolf – l’Allemagne de l’Est des années 80 – et jette ses personnages dans les courants violents de l’Histoire.

Purity est un livre dans lequel tout le monde ment, pour cacher ses erreurs, ses fautes, et – parfois – ses crimes. C’est un thriller qui n’épargne aucun pouvoir, encore moins ceux qui en abusent. Et une histoire d’amour où le sexe et les sentiments se combattent plus qu’ils ne s’accordent.On l’aura compris : jamais Jonathan Franzen n’aura été aussi audacieux, aussi imprévisible que dans ce roman à la fois profond et formidablement divertissant.

 

Deux livres sont en jeu. Pour ce faire, il suffit d’aller sur Twitter, de retweeter mon tweet qui commencera par « RT + FOLLOW » et de suivre mon compte Twitter (@UnePauseLitt). Le tweet en question apparaîtra demain dans la matinée et le tirage au sort aura lieu pour désigner les deux gagnants le 4 septembre à 18 heures.

Je vous souhaite à tous bonne chance et restez à l’affût du tweet 😉

Lire en Short de retour l’été prochain

lireenshort

Lire en Short, la manifestation qui met à l’honneur la littérature jeunesse, conçue par Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication, et par le Centre national du Livre, s’est terminée hier, vendredi 31 juillet, après quinze jours d’animations et d’événements.

Le premier bilan qui en ressort se révèle très positif, avec plus de 300 000 participants, de l’enfant aux adultes, venus pour célébrer la lecture dans leurs villes ou sur leurs lieux de vacances. Livre Hebdo nous apprend une mobilisation record de la part « des éditeurs, libraires et bibliothécaires français » : « Lire en short a finalement rassemblé 1600 événements à travers le pays, quand 1200 étaient annoncés ». Les partenaires de l’événement ont eux aussi été très présents sur le terrain, à travers la distribution d’ouvrages et de chèques Lire.

La ministre de la Culture, à travers un communiqué, se félicite de la manifestation et de l’écho qu’elle a eue. Le succès de l’événement :

témoigne d’une conscience partagée de l’importance de la lecture dès l’enfance pour nourrir le futur adulte et citoyen, et éveiller les imaginaires. Cette mobilisation est la reconnaissance de son rôle clé dans la construction de nos enfants, et un beau témoignage de la richesse et de la vitalité culturelle de tous nos territoires. […] Cette initiative à la fois festive et citoyenne a atteint l’objectif qui m’avait guidée : mettre les livres entre les mains de centaines de milliers d’enfants qui n’y ont pas toujours accès et qui ont pu découvrir ce plaisir en toute liberté. C’est une grande joie pour moi de vous donner rendez-vous à l’été 2016 pour la prochaine édition de Lire en Short.

Sorj Chalandon au festival des Mots Doubs

sipa_00626912_000014

Ce sera une rentrée chargée pour Sorj Chalandon ! Avec son septième roman, intitulé Profession du père, à paraître le 19 août aux éditions Grasset et déjà très attendu, l’écrivain et journaliste (il officie notamment au Canard Enchaîné) sera le président d’honneur de la quatorzième édition du festival Les Mots Doubs à Besançon qui se déroulera du 18 au 20 septembre. Il succède à Laurent Gaudé. Son dernier ouvrage, paru en 2013, Le Quatrième Mur, raconte l’histoire d’un metteur en scène désirant monter la pièce Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth pendant les années 80, durant la guerre du Liban. Il a obtenu pour cette histoire le Prix Goncourt des Lycéens 2013, le Prix des Écrivains Croyants 2014 et le Prix des libraires du Québec 2014.

Voici le résumé fourni par l’éditeur pour son nouveau roman, Profession du père :

« Mon père a été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Eglise pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider.
Je n’avais pas le choix.
C’était un ordre.
J’étais fier.
Mais j’avais peur aussi…
À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet. »

9782246857136FS

Les Rendez-vous de l’histoire de Blois 2015

Rendez-Vous de Blois

Cette année, la 18ème édition des Rendez-vous de l’histoire de Blois se déroulera du 8 au 11 octobre 2015 et aura pour sujet : Les Empires. Cette nouvelle édition du festival sera présidée par Bernard Guetta, journaliste sur France Inter.

Sujet d’actualité avec la commémoration du bicentenaire de la bataille de Waterloo et de la chute du Premier Empire et qui permettra d’aborder cette notion ambivalente sous toutes ses formes.

Du côté des stands et des invités, l’auteur Mathias Énard est annoncé et présidera le salon du livre. La Société des études robespierristes sera elle aussi présente, avec son stand et dans les débats. Chez les éditeurs, il y a fort à parier de la présence des éditions Perrin et Tallandier.

L’année dernière, le Grand Prix des Rendez-vous de l’histoire de Blois avait été décerné à Karl Jacoby pour son étude Des ombres à l’aube. Un massacre d’Apaches et la violence de l’histoire, parue aux éditions Anacharsis.