Mes Petites France de Pierre Bonte

Qui est mieux placé que Pierre Bonte pour parler de la France, non pas seulement dans sa généralité, mais dans ses spécificités ? Créateur de l’émission Bonjour, Monsieur le maire en 1959 diffusée sur Europe n°1 et dans laquelle il va visiter plus de quatre mille communes, chroniqueur dans l’émission Midi en France sur France 3 depuis 2011, programme qui a pour but de mettre en valeur les richesses du patrimoine, culinaires, artisanales, etc., des régions de la France, Pierre Bonte est un amoureux de l’Hexagone, qu’il chérit jusqu’à sa plus petite particularité. À l’heure où la nouvelle carte des régions n’en finit plus de faire parler, ce passionné nous livre, avec son ouvrage Mes Petites France, paru aux éditions Fayard, un aperçu de notre pays et des différentes identités nationales qui, ensembles, n’en composent plus qu’une seule, celle de la France.

mes_petites_france_01

Dans une introduction dans laquelle Pierre Bonte retrace l’histoire du découpage administratif de notre pays, le propos de l’auteur revient sur la nouvelle carte des régions, en pointant du doigt son absurdité : « ce sont des erreurs de jugement qui peuvent être lourdes de conséquences » [page 13]. Initialement conçu pour gommer les disparités et spécificités entre les diverses provinces, derniers vestiges de l’Ancien Régime, il n’en demeure pas moins que les traditions et coutumes restent vivaces dans certaines régions, comme le démontre l’enseignement des langues régionales à l’école.

Divisant son ouvrage selon les différentes régions, Pierre Bonte s’attache à dresser un portrait-type de leurs habitants, que ce soit leurs qualités que les clichés qui semblent les définir, faisant appel à ses souvenirs de voyages, aux personnalités que le journaliste a pu rencontrer lors de ses différents déplacements, à la gastronomie riche et variée. Ne tombant jamais dans la critique, Pierre Bonte se fait observateur, soulignant les distinctions, les particularités qui, rassemblées, composent le paysage naturel de la France.

Du Nord au Sud, l’auteur nous parle de ces Bretons qui « se [battent] pour [leurs] idées ou [leur] région » [page 22], des Bourguignons qui « restent attachés à une certaine rusticité » [page 97] ou encore de ces Berrichons qui « ont tendance à se mésestimer » [page 165]. Pierre Bonte connaît et maîtrise parfaitement son sujet, rendant la lecture agréable et fluide, fourmillant d’anecdotes et de personnages incroyables. Parmi ces derniers, un reste inoubliable une fois la lecture terminée : il s’agit Joséphine Peton, dite Fine la passeuse, « un personnage hors du commun » [page 34] nous dit Pierre Bonte dont « le travail était pour elle une notion sacrée » [page 36].

Ne négligeant pas les traits d’humour pour mieux en souligner les caractéristiques, Pierre Bonte n’hésite pas à retranscrire des histoires drôles, notamment dans le chapitre consacré aux Auvergnats, allant jusqu’à citer Victor Hugo qui commentait dans ses Carnets « le mot « Shakespeare » :  » Un drôle de mot ! Chexpire ! On croit entendre mourir un Auvergnat » » [page 250]. Il consacre aussi une part importante à la gastronomie des régions, véritable particularisme local, en nous donnant, à la fin de l’ouvrage, une liste d’adresses de différents restaurants qui continuent de proposer des spécialités de chez eux.

Mes Petites France est une déclaration d’amour que Pierre Bonte fait à la France et à ses régions et invite le lecteur dans un road-trip à travers le pays dans le but de mieux le connaître et donc de mieux le comprendre. Il n’en reste pas moins que l’ouvrage se double d’un pamphlet que l’on pourrait décrire comme non-violent envers ceux qui ignorent délibérément les particularités des identités régionales qui sont en faite la richesse de notre pays.

Mes Petites France de Pierre Bonte, éditions Fayard, 2015, 342 pages, 20 euros.

Une sélection de livres pour l’été (3/3)

Alors que certains sont déjà partis en vacances, pour d’autres, les congés ne sauraient trop tarder. Et l’été est une période propice pour rattraper des moments de lecture avant le raz-de-marée de la fin août avec la rentrée littéraire. une pause littéraire vous propose donc, à travers une série d’articles, une sélection de livres à lire pendant l’été. Aujourd’hui, voici la dernière partie de notre sélection qui vous présentera des ouvrages d’histoire, de philosophie et autres sciences humaines.

23

– EN GRAND FORMAT :

  • Pétain de Bénédicte Vergez-Chaignon : élue grand prix de la biographie politique 2014, cette biographie de plus de mille pages se révèle une étude riche et complète qui renouvelle l’image d’un homme dont on résume la vie qu’à Verdun et au gouvernement de Vichy. À lire aux éditions Perrin.

9782262038854

  • Waterloo de Thierry Lentz : toujours aux éditions Perrin, ce beau-livre, paru à l’occasion du bicentenaire de la bataille, allie le texte, l’image et la cartographie pour livrer un livre clair et essentiel pour comprendre le déroulement de l’évènement.

9782262039400

  • Fouché, les silences de la pieuvre de Emmanuel de Waresquielélue meilleure biographie 2014 par la rédaction du magazine Lire et parue aux éditions Tallandier, cette nouvelle étude sur le ministre de la Police de Napoléon exploite de nouvelles sources inédites pour permettre d’approcher au plus près cette figure à la fois mystérieuse et bien connue du Premier Empire.

9782847347807

  • Le Japon de Hiroshima de Barthélémy Courmont : le 6 août 2015 sera une triste commémoration pour les Japonais, celle des 70 ans de Hiroshima. Cette étude permet d’approcher l’événement d’un point de vue inédit et nous fait suivre ceux qui ont subi la première bombe atomique de l’Histoire et de comprendre comment la société japonaise a pu se reconstruire autour de cette attaque. À lire aux éditions Vendémiaire.

Hiroshima_Couv_OK

  • Le Sahara vient des étoiles bleues de Jean-François Becquaert : docteur en astrophysique, Jean-François Bacquaert livre ici un ouvrage de synthèse accessible à tous sur l’ensemble des connaissances que les astrophysiciens ont pour mieux appréhender les mystères de notre Univers. Ouvrage particulièrement intéressant et bien fait, paru chez Fayard.

9782213686493-X

– EN FORMAT POCHE :

  • Histoire des peurs alimentaires de Madeleine Ferrières : paru chez Points, cette étude s’attache à retracer du Moyen-Âge jusqu’au début du XXème siècle le comportement alimentaire de nos ancêtres et, finalement, certaines idées reçues qui ont encore cours de nos jours. À l’heure de scandales agro-alimentaires, un livre utile et qui fourmille d’anecdotes.

9782757853108

  • Les Grandes expériences scientifiques de Michel Rival : toujours aux éditions Points, ce petit essai retrace les expériences fondatrices des sciences physiques et biologiques. D’une lecture agréable et fluide, l’auteur parvient à nous démontrer qu’il en faut peu pour faire une découverte majeure.

9782021283938

  • Le parler de soi de Vincent Descombes : à la fois étude philosophique et sémantique, l’essai de Vincent Descombes retrace notre rapport à ce « moi » qui, depuis Descartes, s’immisce dans nos rapports avec autrui. Paru chez Folio dans la collection « Essais », ce petit livre, facile d’accès, pointe du doigt nos contradictions.

01077665312